Demandeur d’emploi Jour J + 148

Lorsque j’écoute mes enfants parler de leur avenir et du métier qu’ils voudraient exercer, je reconnais certains voeux que je pouvais formuler lorsque j’avais leur âge : pilote d’avion, vétérinaire, pompier, médecin, inventeur… Ce sont des responsabilités qui ont un sens pour les petits : protéger, guérir, créer, servir.

J’ai toujours eu le sentiment confus que, depuis que je travaille, je n’ai ni contribué à sauver des vies, ni à améliorer le confort matériel de mes semblables et ni à préparer l’avenir grâce des inventions significatives. Comme la majorité d’entre vous cela dit…

Mais il n’empêche que je m’interroge fréquemment sur toute l’agitation que peut susciter l’activité d’une entreprise qui cherche à produire, à livrer à temps, à satisfaire un besoin et à développer un chiffre d’affaires.

Les gens se querellent, se déchirent, se trahissent et se méprisent sous mes yeux : et pour quel type d’urgence ? Pas pour fabriquer des vaccins, stopper les guerres, réconcilier les religions entre elles ou vivre tout simplement mieux. Non : un fax pas parti à temps, un packaging sur lequel on trouve une faute d’orthographe, un rendez-vous manqué…

Peu d’enfants expriment à mon avis l’envie de devenir responsable commercial, chef de produit ou directeur administratif. Et pourtant, j’ai la pénible intuition que notre civilisation si peu idéaliste prépare les jeunes générations à se projeter vers ce type de réflexe qui consiste à prendre très au sérieux des événements qui, regardés à loupe, sont tellement superficiels…

Alors, à quel âge cesse-t-on de rêver de faire le plus beau métier du monde ?

inventeur.jpg 

6 commentaires à “Demandeur d’emploi Jour J + 148”


  1. 0 Olivier 5 avr 2011 à 22:43

    Pour ma part, à 34 ans.

  2. 1 annie gallibert 6 avr 2011 à 10:45

    DANS BIEN DES DOMAINES ON NOUS COMPLIQUE LA VIE AVEC TOUTES
    CES PECCADILLES, CES FUTILITES QUI NOUS EMPECHENT D AVANCER.

    DANS L ENTREPRISE, LA SACRO-SAINTE PROCEDURE, TOUTES CES
    DERNIERES ANNEES ON NOUS LA COLLE A TOUTES LES SAUCES !!!

    MOI, JE REVE TOUJOURS DANS L ESPOIR D UN MONDE MEILLEUR
    POUR NOS ENFANTS(OUI JE SUIS TRES CREDULE)MAIS HELAS
    JE SUIS REALISTE : IL FAUT ETRE UN REQUIN, UNE SERPILLIERE,
    UNE FOUINE.

    J AI VIDE MON VENIN. AUJOURD HUI LE SOLEIL BRILLE POUR TOUS !!!

    BISOUS

  3. 2 Kool 6 avr 2011 à 17:06

    Je pense que tot ou tard il va bien falloir arrêter toute cette agitation, en effet beaucoup de gens salariés sont aujourd’hui tendus 24h/24, leur gsm gréffé à l’oreille et leurs doigt collés aux messageries…a s’enerver pour un rien et ne supportant rien meme pas leurs enfants en rentrant chez eux…bref frolant l’AVC a chaque instant…
    J’ai l’espoir que nos enfants feront le changement de demain et sauront ralentir, preserver leur planete, et profiter de la vie.
    Je rêve d’un monde idéal pour chacun et de solidarité dans tout les métiers…

  4. 3 L'Être 7 avr 2011 à 0:44

    Ah moi je rêvais déjà d’aller sur la lune à bord d’une fusée… je n’ai pas changé! (n’en parlez pas à mon psy, je crains l’interprétation)

  5. 4 marjorie 7 avr 2011 à 21:28

    raison pour laquelle je bosse en free lance, précisément parce que toutes ces histoires d’entreprise j’arrive à faire semblant d’y croire mais que pendant de très courtes périodes…

  6. 5 Sam 8 avr 2011 à 10:17

    Les études étaient trop longues.
    Les salaires ridicules.
    Les débouchés incertains.
    La réalité beaucoup moins sexy que la série TV…

    Il y a des dizaines de raisons -très peu hors de notre contrôle- pour lesquelles on ne devient jamais ce dont on rêvait de devenir à 10 ans.

    La vie est faite de choix.

    Il y a des choix que l’on ne peut pas faire, et d’autres que l’on ne veut pas faire.

Laisser un commentaire


Auteur:

Stéph.

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

agressions |
societeettaamir |
Les Parents d'élèves de Jan... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | OKL-GOLP'S CENTER
| Interdit bancaire? Enfin le...
| homosexualiteethomoparentalite